Télécharger @rccm.notice

Retour à la liste

Afficher cette notice en

Numérotation des lignes :
   1 : $$$$ @RCCM    NOTICE  CHAT      11/09/12    21:17:52     7124           
   2 :                                              DATE     11/09/12
   3 :  
   4 :   Procedure @RCCM                            Voir aussi :
   5 :      ---------------  
   6 :       
   7 : 
   8 :  
   9 :  
  10 :      @RCCM TABCOUP TABETAT TABGROU TABFATI ;
  11 :  
  12 :  
  13 :      Objet :
  14 :      _______
  15 :  
  16 :      Le RCC-M definit un ensemble de regles techniques de conception
  17 :      et de construction des materiels mecaniques d'un ilot nucleaire.
  18 : 
  19 :      Ces regles visent a assurer aux materiels auxquels elles 
  20 :      s'appliquent des securites vis a vis de differents types de
  21 :      dommages :
  22 :      - deformation excessive,
  23 :      - instabilite,
  24 :      - deformation progressive,
  25 :      - fatigue,
  26 :      - rupture brutale.
  27 :          
  28 : 
  29 :      Le dossier d'analyse du comportement pour tout appareil construit
  30 :      justifie que certains criteres (du volume B 3200 du rccm,
  31 :      princpalement, dits de niveaux 0, A, C et D, correspondant a
  32 :      differentes situations de fonctionnement, ainsi que les criteres
  33 :      applicables a l'epreuve hydraulique) soient respectes pour des
  34 :      chargements precises dans une specification d'equipement.
  35 :      Ces criteres conduisent a l'analyse des contraintes sur des
  36 :      segments d'appui (appeles coupes), normaux a la surface mediane
  37 :      d'une paroi ou conduisant au chemin le plus court entre les 2 faces
  38 :      de la paroi dans les zones de discontinuite.
  39 : 
  40 : 
  41 :      Les contraintes analysees sont principalement les :
  42 : 
  43 :      - contrainte totale      : c'est la valeur atteinte en un point de
  44 :                                 la paroi par une contrainte, sous 
  45 :                                 l'effet de l'ensemble des actions
  46 :                                 auxquelles est soumis l'appareil.
  47 : 
  48 :      - contrainte de membrane : pour un tenseur de contraintes, de
  49 :                                 composantes sij, le tenseur de
  50 :                                 contrainte de membrane est le tenseur sm
  51 :                                 dont les composantes (sij)m sont egales
  52 :                                 a la valeur moyenne des contraintes sij
  53 :                                 le long du segment d'appui.
  54 : 
  55 :      - contrainte de flexion  
  56 :        linearisee             : c'est la difference, en tout point du
  57 :                                 segment d'appui, du tenseur s linearise 
  58 :                                 (sl) et du tenseur sm : 
  59 :                                 (sij)f = (sij)l - (sij)m .
  60 : 
  61 :      Ces contraintes sont ensuite differenciees, suivant les
  62 :      redistributions par plasticite qu'elles peuvent entrainer, en
  63 :      contraintes :
  64 :      - primaire   : fraction de la contrainte totale qui ne peut 
  65 :                     disparaitre du fait d'une faible deformation
  66 :                     permanente. Ces contraintes sont essentiellement les
  67 :                     contraintes de membrane et parfois les contraintes
  68 :                     de flexion.
  69 :      - secondaire : fraction de la contrainte totale qui peut
  70 :                     disparaitre en consequence d'une faible deformation
  71 :                     permanente, deduction faite des contraintes de
  72 :                     pointe. Ces contraintes sont essentiellement les
  73 :                     contraintes thermiques et les contraintes de flexion
  74 :                     au voisinage d'une discontinuite majeure.
  75 :      - de pointe  : le tenseur des contraintes de pointe en un point est
  76 :                     la difference entre le tenseur des contraintes
  77 :                     totales et le tenseur correspondant a la 
  78 :                     distribution linearisee de meme moment et meme
  79 :                     valeur moyenne.
  80 :  
  81 :      Dans le cadre de l'analyse elastique, il est fait appel au critere
  82 :      de plasticite de Tresca , la contrainte significative a prendre en
  83 :      compte etant egale a la difference entre la plus grande et la plus
  84 :      petite des trois contraintes principales prises algebriquement, les
  85 :      contraintes de tension etant considerees comme positives et les
  86 :      contraintes dec compression comme negatives. Elle est appelee
  87 :      "contrainte equivalente de Tresca".
  88 : 
  89 : 
  90 :      Les criteres de contrainte a respecter sont principalement les :
  91 : 
  92 :      - critere de niveau 0 en situation de premiere categorie, dite de
  93 :        reference (situation dans laquelle se trouverait le materiel s'il
  94 :        etait soumis a des actions constantes dans le temps definies a
  95 :        partir des actions les plus severes auxquelles est soumis 
  96 :        l'appareil lorsqu'il se trouve dans la situation de 2eme
  97 :        categorie), visant a premunir le materiel contre les dommages de
  98 :        deformation excessive, d'instabilites plastique, elastique et
  99 :        elastoplastique :
 100 :        . la contrainte equivalente primaire de membrane generale est
 101 :          limitee a Sm,
 102 :        . la contrainte equivalente primaire de membrane locale est
 103 :          limitee a 1,5 Sm,
 104 :        . la contrainte equivalente primaire de membrane + flexion est
 105 :          limitee a 1,5 Sm,
 106 :        (Sm : contrainte equivalente admissible donnee dans le RCCM-M
 107 :        pour les differents materiaux. Ici elle prise a la temperature de
 108 :        calcul).
 109 : 
 110 :      - critere de niveau A en situation de deuxieme categorie
 111 :        (situation dans laquelle peut se trouver le materiel en cours du
 112 :        fonctionnement normal, en marche continue, regimes transitoires,
 113 :        incidents courants) visant a premunir le materiel contre les
 114 :        deformations progressives et de fatigue (fissuration
 115 :        progressive) :
 116 :        . l'amplitude de variation de la somme des contraintes
 117 :          linearisees, primaires et secondaires, (notee Sn) determinee
 118 :          sur les peaux doit etre limitee a 3 Sm. Si cette limite est
 119 :          depassee, l'analyse peut etre poursuivie par la methode
 120 :          d'analyse elastoplastique simplifiee, a condition que le
 121 :          depassement ne soit du qu'aux contraintes de flexion d'origine
 122 :          thermique,
 123 :        . en cas du depassement des 3 Sm, une analyse elastoplastique
 124 :          simplifiee doit satisfaire aux exigences suivantes :
 125 :          * l'amplitude de variation (notee Sn*) determinee a partir de
 126 :            la somme des contraintes linearisees, primaires +
 127 :            secondaires, a l'exclusion des contraintes de flexion
 128 :            d'origine thermique, est limitee a 3 Sm,
 129 :          * les exigences relatives au rochet thermique doivent etre
 130 :            verifiees,
 131 :          * un facteur de concentration elastoplastique (Ke) doit etre
 132 :            introduit au sein des analyses en fatigue :
 133 :            Ke = 1,0                        pour Sn <= 3Sm
 134 :                        1-n      Sn
 135 :            Ke = 1,0 + ------ ( --- - 1)    pour 3Sm < Sn < 3mSm 
 136 :                       n(m-1)   3Sm
 137 :                 1
 138 :            Ke = -                          pour Sn >= 3mSm
 139 :                 n
 140 :           avec :
 141 :                                             __________________________
 142 :                                             |     |     |             |
 143 :                                             |  m  |  n  | Temperature |
 144 :                                             |     |     |  maximale   |
 145 :           __________________________________|_____|_____|_____________|
 146 :           | Acier faiblement allie          | 2,0 | 0,2 |    370 dC   |
 147 :           | Acier inoxydable martensitique  | 2,0 | 0,2 |    370 dC   |
 148 :           | Acier au carbone                | 3,0 | 0,2 |    370 dC   |
 149 :           | Acier inoxydable austenitique   | 1,7 | 0,3 |    430 dC   |
 150 :           | Alliage fer_nickel_chrome       | 1,7 | 0,3 |    430 dC   |
 151 :           |___________________________________________________________|
 152 : 
 153 :          NOTA :  Depuis juin 1994, le rccm propose en plus une autre
 154 :          ------  formulation pour le calcul du facteur "Ke" de
 155 :                  concentration elastoplastique (qui peut etre defini
 156 :                  comme etant le rapport entre l'amplitude de deformation
 157 :                  reele a l'amplitude de deformation fictive determinee
 158 :                  par l'analyse elastoplastique).
 159 :                  Cette nouvelle formulation est basee sur une partition
 160 :                  de "Ke" en termes mecaniques et thermiques des
 161 :                  contraintes qui n'est pas progammee ici, dans la
 162 :                  version actuelle de @RCCM.
 163 : 
 164 :        . la verification de la resistance au dommage de fatigue d'un
 165 :          materiel soumis a des evolutions dans le temps des
 166 :          sollicitations de nature mecanique ou thermique doit etre
 167 :          effectuee,
 168 : 
 169 :      - critere de niveau C en situation de troisieme categorie
 170 :        (situation exceptionnele dans laquelle peut se trouver le
 171 :        materiel dans des circonstances accidentelles tres peu frequentes
 172 :        mais dont l'eventualite doit etre envisagee), visant a premunir
 173 :        le materiel contre les memes dommages que les criteres de niveau
 174 :        0, mais avec des marges de securite plus faibles :
 175 :        . memes criteres que pour le niveau 0, mais Sm est remplacee par
 176 :          1,2 Sm (Celle-ci etant prise a la temperature maximale atteinte
 177 :          au cours de la situation consideree),
 178 : 
 179 :      - critere de niveau D en situation de quatrieme categorie
 180 :        (situation hautement improbable dont on convient d'etudier les
 181 :        consequences sur la surete du materiel), visant a premunir le
 182 :        materiel contre les dommages d'instabilite elastique ou
 183 :        elastoplastique (correspondant a une perte d'integrite de la
 184 :        barriere de pression), mais ici le risque de deformation
 185 :        excessive n'est pas exclu :
 186 :        . memes criteres que pour le niveau 0, mais Sm est remplacee par
 187 :          la plus petite des 2 valeurs suivantes :
 188 :          * 2,4 Sm,
 189 :          * 0,7 Su, ou Su est la resistance a la rupture.
 190 :          (Ces valeurs etant prises a la temperature appropriee).
 191 : 
 192 :      - critere en situation d'epreuve :
 193 :        . la contrainte equivalente primaire de membrane generale ne doit
 194 :          pas exceder 90 % de la limite d'elasticite du materiau a la
 195 :          temperature d'epreuve,
 196 :        . la contrainte equivalente primaire de membrane + flexion ne
 197 :          doit pas exceder 135 % de la limite d'elasticite du materiau a
 198 :          la temperature d'epreuve.
 199 : 
 200 : 
 201 :      Commentaires :
 202 :      _____________
 203 : 
 204 :      La procedure @RCCM permet, a l'aide des tables definies ci-apres,
 205 :      la verification tous les crtieres du rccm rappeles ci-dessus, grace
 206 :      aux possiblilites de :
 207 :      - linearisations des contraintes dans des coupes,
 208 :      - decomposition des contraintes en contraintes de membrane,
 209 :        membrane+flexion et totales, en peaux interieure et exterieure,
 210 :      - contrainte equivalente de Tresca,
 211 :      - amplitude de variation maximale de la somme des contraintes
 212 :        linearisees, primaires et secondaires (Sn),
 213 :      - amplitude de variation maximale de la somme des contraintes
 214 :        linearisees, primaires et secondaires, flexion d'origine
 215 :        thermique exclue (Sn*),
 216 :      - calcul a la fatigue, avec prise en compte de seismes et du
 217 :        coefficient "Ke" de concentration elastoplastique.
 218 : 
 219 : 
 220 :      Ces tables sont :
 221 :  
 222 :      TABCOUP : table de definition des coupes (type TABLE).
 223 : 
 224 :      TABETAT : table de definition des etats (type TABLE).
 225 : 
 226 :      TABGROU : table de definition eventuelle des groupes de
 227 :                transitoires (type TABLE).
 228 : 
 229 :      TABFATI : table des donnees eventuelles du calcul a la fatigue
 230 :                (type TABLE).
 231 :  
 232 : 
 233 :      Elles sont remplies de la facon suivante (operations 1 a 4) :
 234 : 
 235 :      1- La table TABCOUP est remplie a l'aide de la procedure @REMPCOU 
 236 :         (un appel par definition de coupe) :
 237 : 
 238 :         @REMPCOU TABCOUP PI PE NS MODELC EPAIS GRAPH ECRI | NOMN | |DIR2 |;
 239 : 
 240 :         Objet :
 241 :         _______
 242 :  
 243 :         Creation des coupes (segments d'appui).
 244 : 
 245 :         Le premier appel creera la coupe 1, le deuxieme la coupe 2, etc.
 246 : 
 247 :         Les coupes sont definies dans le repere local lie a la coupe en
 248 :         2D ou axisymetrique et dans le repere general en 3D.
 249 : 
 250 :         Commentaires :
 251 :         _____________
 252 : 
 253 :         PI     : point interieur de la paroi ou aboutit la coupe
 254 :                 (type POINT).
 255 : 
 256 :         PE     : point exterieur de la paroi ou aboutit la coupe
 257 :                 (type POINT).
 258 : 
 259 :         NS     : le nombre de sous-divisions de la coupe (type ENTIER).
 260 : 
 261 :         MODELC : le modele qui contient la coupe (type MMODEL).
 262 :                  Attention, ce modele doit etre strictement limite a la
 263 :                  piece contenant la coupe. (Les contraintes le long de
 264 :                  la coupe sont determinees a l'aide de l'operateur PROI
 265 :                  qui ne fonctionne correctement que si son action est
 266 :                  limitee au modele lie a la piece contenant la coupe).
 267 : 
 268 :         EPAIS  : l'epaisseur du trait (type FLOTTANT) affectee a la
 269 :                  coupe pour sa visualisation graphique eventuelle.
 270 : 
 271 :         GRAPH  : mot 'O' ou 'N' (type MOT) permettant de visualiser la
 272 :                  coupe et de tracer l'evolution des contraintes
 273 :                  elementaires dans la coupe.
 274 : 
 275 :         ECRI   : mot 'O' ou 'N' (type MOT) permettant de lister
 276 :                  l'evolution des contraintes elementaires dans la coupe.
 277 :  
 278 :         NOMN   : nom eventuel (type MOT) permettant la sortie d'un
 279 :                  fichier sous ce nom pour calcul de nocivite par la
 280 :                  methode de superposition interne a JI.
 281 :                  
 282 :         DIR2     :  (Type POINT ) obligatoire en 3D donne la direction 
 283 :             OY du repere d analyse des contraintes  (OX etant PI PE)            
 284 : 
 285 :      2- La table TABETAT est une table a 2 indices cree par
 286 :         l'utilisateur de la facon suivante :
 287 : 
 288 :         m = mot 'M' ;
 289 :         t = mot 'T' ;
 290 :         tabetat   = table ;
 291 :         tabetat.m = table ;
 292 :         tabetat.t = table ;
 293 : 
 294 :         tabetat.t etant alors optionnelle.
 295 : 
 296 :         Objet :
 297 :         _______
 298 :  
 299 :         Creation des etats primaires et secondaires.
 300 : 
 301 :         L'indice m est reserve aux etats thermomecaniques et L'indice t
 302 :         aux etats thermiques permettant d'exclure les contraintes de
 303 :         flexion d'origine thermique dans les etats thermomecaniques.
 304 :  
 305 :         Le deuxieme indice represente le numero d'etat. On affecte a la
 306 :         table ainsi indicee un champ de contraintes correspondant au
 307 :         numero d'etat (contraintes d'origine thermomecanique pour
 308 :         l'indice m et contraintes d'origine thermiques pour l'indice t).
 309 :  
 310 :         Les numeros d'etats lies a l'indice t doivent correspondre aux
 311 :         numeros d'etats lies a l'indice m. Exemple :
 312 :  
 313 :         tabetat.m.1  = CHAMC1  ;
 314 :         tabetat.m.2  = CHAMC2  ;
 315 :  
 316 :         tabetat.t.1  = CHAMCT1 ;
 317 :         tabetat.t.2  = CHAMCT2 ;
 318 :  
 319 :         Dans cet exemple :
 320 :  
 321 :         - CHAMC1 est champ de contraintes d'origine thermomecanique
 322 :           definissant l'etat 1 ;
 323 : 
 324 :         - CHAMC2 est champ de contraintes d'origine thermomecanique
 325 :           definissant l'etat 2 ;
 326 :  
 327 :         - CHAMCT1 est champ de contraintes d'origine thermique
 328 :           permettant d'exclure les contraintes de flexion d'origine
 329 :           thermique dans l'etat 1,
 330 :  
 331 :         - CHAMCT2 est champ de contraintes d'origine thermique
 332 :           permettant d'exclure les contraintes de flexion d'origine
 333 :           thermique dans l'etat 2,
 334 : 
 335 :         Il ne doit pas y avoir de trous dans la numerotation des etats
 336 :         thermomecaniques. Par contre, il peut y avoir des trous dans les
 337 :         indices de la tabetat.t, car les etats thermomecaniques peuvent
 338 :         etre des etats purement mecaniques, auquel cas il n'y a pas de
 339 :         flexion d'origine thermique a exclure; a la limite, la table 
 340 :         tabetat.t peut ne pas exister ou etre vide, auquel cas tous les
 341 :         etats sont mecaniques ou consideres comme tels.
 342 :  
 343 :         Dans le cas ou il n'existe pas de flexion d'origine thermique a
 344 :         exclure, 2 situations peuvent se presenter :
 345 :  
 346 :         - la table tabetat.t n'a pas ete definie, auquel cas la
 347 :           procedure va exclure la contrainte de flexion d'origine
 348 :           mecanique aux etats mecaniques definis (Ceci trouve parfois
 349 :           son utilite, comme par exemple l'analyse des levres minces des
 350 :           mecanismes de controle des grappes),
 351 :  
 352 :         - la table tabetat.t a ete definie mais est vide, auquel cas la
 353 :           procedure ne va exclure aucune flexion aux etats mecaniques
 354 :           definis.
 355 : 
 356 :  
 357 :      3- La table TABGROU est remplie a l'aide de la procedure @REMPGRO
 358 :         (un appel par definition de groupe) :
 359 :  
 360 :         @REMPGRO TABGROU LISTET ;
 361 :  
 362 :         Objet :
 363 :         _______
 364 :  
 365 :         Creation des transitoires.
 366 : 
 367 :         Le premier appel creera le groupe 1, le deuxieme la groupe 2,
 368 :         etc..
 369 : 
 370 :         Les groupes sont des ensembles d'etats. Dans chacun de ces
 371 :         groupes la procedure @RCCM recherche les 2 etats qui conduisent
 372 :         a l'amplitude de variation maximale de la somme des contraintes
 373 :         primaires et secondaires (Sn en situation de deuxieme categorie)
 374 :         et auxquels on affectera un certain nombre d'occurences dans le
 375 :         calcul a la fatigue. Eventuellement, on aura aussi Sn*
 376 :         (Variation maximale des contraintes de membrane+flexion, flexion
 377 :         thermique exclue) et les 2 etats correspondants.
 378 : 
 379 :         En plus des etats entres avec TABETAT on peut, dans un groupe,
 380 :         avoir un etat nul de contraintes correspondant a une situation
 381 :         sans chargement du materiel (etat 0).
 382 : 
 383 :         Il est clair, que dans un groupe il y a au moins 2 etats.
 384 : 
 385 :         Commentaires :
 386 :         _____________
 387 : 
 388 :         LISTET : liste des etats du groupe (type LISTENTI).
 389 : 
 390 : 
 391 :      4- La table TABFATI est remplie a l'aide de la procedure @REMPFAT
 392 :         (un appel pour definir les occurences des groupes et ensuite un
 393 :         appel par definition de coupe pour les caracteristiques et pour
 394 :         les seismes eventuels) :
 395 : 
 396 :         @REMPFAT TABFATI CODE OCCUR ;      ==> CODE = 1
 397 :         @REMPFAT TABFATI CODE CARAC ;      ==> CODE = 2
 398 :         ........................... ;
 399 :         @REMPFAT TABFATI CODE SEISM ;      ==> CODE = 3
 400 :         ........................... ;
 401 : 
 402 :         Objet :
 403 :         _______
 404 : 
 405 :         Creation des tables pour calcul de tenue a la fatigue.
 406 : 
 407 :         Le premier appel affectera le nombre d'occurences aux groupes,
 408 :         le deuxieme affectera des caracteristiques a la coupe 1, le 
 409 :         troisieme affectera des caracteristiques a la coupe 2, etc..,
 410 :         ensuite il est possible d'introduire un torseur de seisme pour
 411 :         la coupe 1, puis la coupe 2, etc...
 412 : 
 413 : 
 414 :         Commentaires :
 415 :         _____________
 416 :  
 417 :         CODE   : code (type ENTIER) permettant de differencier les
 418 :                  appels :
 419 :                  . 1 pour donner les occurences,
 420 :                  . 2 pour donner les caracteristiques dans les coupes,
 421 :                  . 3 pour donner les seismes eventuels.
 422 : 
 423 :         OCCUR  : liste du nombre d'occurences (type LISTREEL) pour
 424 :                  chaque groupe, dans l'ordre de numerotation des
 425 :                  groupes,
 426 : 
 427 :         CARAC  : liste des caracteristiques des coupes (type LISTREEL)
 428 :                  pour chaque coupe, dans l'ordre de numerotation des
 429 :                  coupes. Ces caracteristiques sont, dans l'ordre :
 430 :                  . le code materiau defini dans le RCCM-M :
 431 :                    * 1 : aciers au carbone et faiblement allies, limite
 432 :                          de rupture <= 550 MPa 
 433 :                    * 2 : aciers au carbone et faiblement allies, limite
 434 :                          de rupture >= 790 MPa  <= 900 MPa
 435 :                    * 3 : aciers inoxydables et les alliages au nickel
 436 :                    * 4 : aciers de boulonnerie, contrainte nominale
 437 :                          max <= 2,7Sm
 438 :                    * 5 : aciers de boulonnerie, contrainte nominale
 439 :                          max 3Sm
 440 :                  . le module d'elasticite mini,
 441 :                  . le facteur de reduction de la tenue a la fatigue,
 442 :                  . les Sm, m et n definis dans le RCCM-M (voir criteres
 443 :                    de niveau A)
 444 :                  . un code eventuel pour combinaison d'un seisme avec
 445 :                    les transitoires :
 446 :                    * 0 : pas de seisme,
 447 :                    * 1 : le programme determine le Tresca maxi de 
 448 :                          l'amplitude des contraintes sismique
 449 :                          considerees seules; ce Tresca  est ajoute aux
 450 :                          amplitudes des contraintes des transitoires.
 451 :                          Ce calcul est conservatif, mais presente
 452 :                          l'avantage d'etre effectue tres rapidement par
 453 :                          le programme.
 454 :                    * 2 : La combinaison du seisme avec les transitoires
 455 :                          s'effectue au niveau des contraintes
 456 :                          elementaires et avec un signe qui rend maximal
 457 :                          les variations des contraintes.
 458 :                          Ce calcul, bien que realiste presente
 459 :                          l'inconvenient d'etre tres long si le nombre
 460 :                          des composantes sismiques non nulles est eleve.
 461 : 
 462 :         SEISM  : liste eventuelle des seismes dans les coupes
 463 :                  (type LISTREEL), dans l'ordre de numerotation des
 464 :                  coupes. Ces seismes sont donnes comme suit :
 465 :                  . en 2D : 4 composantes suivies du nombre de seismes et
 466 :                            du nombre de cycles par seisme.
 467 :                            Si le champ a ete determine dans un modele
 468 :                            2D,  les composantes sont donnees dans
 469 :                            l'ordre :
 470 :                            * Sx,
 471 :                            * Sy,
 472 :                            * Sz,
 473 :                            * Sxy
 474 :                            Si le champ de contraintes a ete determine
 475 :                            dans un modele axisymetrique, les composantes
 476 :                            sont donnees dans l'ordre :
 477 :                            * radial,
 478 :                            * longitudinal,
 479 :                            * circonferentiel,
 480 :                            * cisaillement.
 481 :                         
 482 :                  . en 3D : 6 composantes suivies du nombre de seismes et
 483 :                            du nombre de cycles par seisme.
 484 :                            Les composantes sont donnees dans l'ordre :
 485 :                            * Sx,
 486 :                            * Sy,
 487 :                            * Sz,
 488 :                            * Sxy,
 489 :                            * Syz,
 490 :                            * Sxz,
 491 :                            
 492 : 
 493 : 
 494 :      Exemple :
 495 :      _________
 496 :  
 497 :      * ----------------tables pour le calcul rccm-----------------------
 498 : 
 499 :      m = mot 'M' ;
 500 :      t = mot 'T' ;
 501 :      tabetat.m = table ;
 502 :      tabetat.t = table ;
 503 :      tabcoup   = table ;
 504 :      tabgrou   = table ;
 505 :      tabfati   = table ;
 506 : 
 507 :      * ----------------definition des coupes----------------------------
 508 : 
 509 :      @rempcou tabcoup p1 p2 50 modl1  0.4 'n' 'n' ; 'coupe 1' ;
 510 :      @rempcou tabcoup p3 p4 50 modl2  0.4 'n' 'n' ; 'coupe 2' ;
 511 : 
 512 :      * ----------------definition des etats-----------------------------
 513 : 
 514 :      tabetat.m.1  = chamc1  ; 'etat 1 thermomecanique repere etat 1' ;
 515 :      tabetat.m.2  = chamc2  ; 'etat 2 thermomecanique repere etat 2' ;
 516 :      tabetat.m.3  = chamc3  ; 'etat 3 thermomecanique repere etat 3' ;
 517 : 
 518 :      tabetat.t.1  = chamct1 ; 'etat 1 thermique seul repere etat 4' ;
 519 :      tabetat.t.2  = chamct2 ; 'etat 2 thermique seul repere etat 5' ;
 520 :      tabetat.t.3  = chamct3 ; 'etat 3 thermique seul repere etat 6' ;
 521 : 
 522 :      * ----------------definition des groupes de transitoires-----------
 523 : 
 524 :      @rempgro tabgrou (lect 1 0 3) ; 'groupe 1' ;
 525 :      @rempgro tabgrou (lect 0 1)   ; 'groupe 2' ;
 526 :      @rempgro tabgrou (lect 1 2 3) ; 'groupe 3' ;
 527 : 
 528 :      * ----------------donnees pour la fatigue--------------------------
 529 : 
 530 :      @rempfat tabfati 1 (prog 1.E5 2.E5 5.E5) ;'n"ombre d"occurences'  ;
 531 :      @rempfat tabfati 2 (prog 3. 209000. 2.4 115. 1.7 0.3 2.);'coupe 1';
 532 :      @rempfat tabfati 2 (prog 3. 197000. 2.8 115. 1.7 0.3 2.);'coupe 2';
 533 :      @rempfat tabfati 3 (prog 90. -110. -50.  10. 100. 200.) ;'coupe 1';
 534 :      @rempfat tabfati 3 (prog 70. -130. -20. -30.  90. 300.) ;'coupe 2';
 535 : 
 536 :      * ----------------calcul rccm--------------------------------------
 537 : 
 538 :      @rccm tabcoup tabetat tabgrou tabfati ;
 539 : 

© Cast3M 2003 - Tous droits réservés.
Mentions légales