Télécharger rela.notice

Retour à la liste thématique

Afficher cette notice en

Numérotation des lignes :
   1 : $$$$ RELA     NOTICE  PV        20/12/16    21:15:06     10802          
   2 :                                              DATE     20/12/16
   3 : 
   4 :   Operateur RELA     Voir aussi : BLOQ REAC DEPI
   5 :     --------------                  SYMT   RESO  
   6 :                                     ANTI   COLLER  
   7 : 
   8 : 
 
SOMMAIRE DE LA NOTICE
---------------------
1. Definir une relation lineaire entre des inconnues
1.1 Relation definie entre deux maillages
1.2 Relation definie par un champ par point (CHPOINT)
1.3 Relation definie par un modele (MMODEL)
1.4 Option CORI : relation de mouvement de corps rigide
1.5 Option ENSE : relation de mouvement d'ensemble
1.6 Option ACCRO : accrochage de deux maillages
1.7 Option GLISSANT : relation de glissement entre deux maillages
1.8 Option MILI : lier des noeuds milieux a leurs noeuds sommets
1.9 Option TUYAU : lier la surface et la fibre neutre d'un tuyau
2. Definir une liaison elementaire entre sous-structures


1. Definir une relation lineaire entre des inconnues
====================================================

1.1 Relation definie entre deux maillages
-----------------------------------------
9 : 10 : RIG1 = RELA | | (VAL1) | MOT1 | GEO1 ... 11 : |'MINI'| | 'DEPL' |'DIRECTION' VEC1 | 12 : |'MAXI'| | 'ROTA' | | 13 : 14 : | + | (VAL2) | MOT2 | GEO2 ... 15 : | - | | 'DEPL' |'DIRECTION' VEC2 | 16 : | 'ROTA' | | 17 : 18 : Objet : 19 : _______ 20 : 21 : L'operateur RELATION permet de construire la raideur associee a une 22 : relation lineaire entre les inconnues de noms MOTi ponderees par des 23 : coefficients (eventuels) VAL1, VAL2 ..., des noeuds respectifs des 24 : maillages GEO1, GEO2, (voir l'exemple ci-dessous) ... 25 : 26 : Commentaire : 27 : _____________ 28 : 29 : MOTi : noms des inconnues (type MOT) 30 : 31 : VALi : coefficients de ponderation (type ENTIER ou FLOTTANT) 32 : 33 : VECi : permet de mettre en relation le deplacement (mot-cle 'DEPL') 34 : ou la rotation (mot-cle 'ROTA') dans la direction VEC1 (type 35 : POINT) 36 : 37 : GEOi : geometries (type MAILLAGE) constituees toutes du meme nombre 38 : de noeuds ou d'un seul noeud. 39 : 40 : RIG1 : objet resultat (type RIGIDITE) 41 : a adjoindre a la rigidite de la structure pour la resolution 42 : 43 : Remarque : 44 : __________ 45 : 46 : L'operateur DEPIMP permet eventuellement d'imposer une valeur non 47 : nulle a la relation. 48 : 49 : Si une geometrie ne contient qu'un seul noeud, il apparaitra dans toutes 50 : les relations balayant les noeuds respectifs des autres geometries. 51 : 52 : 53 : La relation peut etre d'egalite ou d'inegalite (cas des relations 54 : unilaterales) en presence des mots-cles 'MINI' ou 'MAXI'. 55 : 56 : Exemple : 57 : _________ 58 : 59 : REL1 = RELA MINI 2.5 UX L1 - UY L2 + 3 UX L3 ; 60 : JEU1 = DEPIMP REL1 0.3 ; 61 : 62 : Ceci traduit les inegalites : 63 : 64 : 2.5*UX(noeud i de L1)-UY(noeud i de L2)+3*UX(noeud i de L3) >EG 0.3 65 : 66 : pour i allant de 1 au nombre de noeuds de L1 (L2, L3, ... aussi) 67 :
1.2 Relation definie par un champ par point (CHPOINT)
-----------------------------------------------------
68 : 69 : RIG1 = RELA | 'MAXI' | CHPO1 ('DUAL' CHPO2); 70 : | 'MINI' | 71 : 72 : 73 : Objet : 74 : _______ 75 : 76 : L'operateur RELATION permet de construire la raideur associee a 77 : une relation lineaire entre les inconnues dont les noms sont ceux des 78 : composantes du champ par points CHPO1 (type CHPOINT) aux points qui 79 : sont ceux du champ et ponderees par les valeurs du champ en ces 80 : points. 81 : 82 : La relation peut etre d'egalite ou d'inegalite (cas des relations 83 : unilaterales) en presence des mots-cles 'MINI' ou 'MAXI'. 84 : 85 : Si le mot cle DUAL est indique, il faut fournir un champ (type CHAMPOINT) 86 : decrivant les reactions sur la relation. Sinon, c'est la transposee de la 87 : relation qui est utilisee Pour pouvoir traiter l'aspect unilateral, 88 : il faut prendre soin de la direction du champ de reactions. 89 : 90 :
1.3 Relation definie par un modele (MMODEL)
-------------------------------------------
91 : 92 : RIG1 = RELA MOD1 ; 93 : 94 : 95 : Objet : 96 : _______ 97 : 98 : L'operateur RELATION permet de construire la raideur associee a une 99 : relation lineaire entre inconnues, contenue dans un objet MMODEL. 100 : 101 : 102 : Commentaire : 103 : _____________ 104 : 105 : MOD1 : Objet MMODEL a partir duquel on va construire la raideur. 106 : 107 : Si MOD1 contient des sous-zones X-FEM on va construire les 108 : blocages mettant a zero les ddl non actifs. 109 : 110 : SI MOD1 contient des sous-zones de SURE on va construire les 111 : relation linéaires associées. 112 : 113 : Sinon on sort une raideur vide. 114 :
1.4 Option CORI : relation de mouvement de corps rigide
-------------------------------------------------------
115 : 116 : RIG1 = RELA 'CORI' 'DEPL' | ('NOVERIF') GEO1 ; 117 : | 118 : | 'ROTA' GEO1 (GEO2) ; 119 : 120 : Objet : 121 : _______ 122 : 123 : L'option 'CORI' de l'operateur RELA permet de construire la raideur 124 : RIG1 (type RIGIDITE) associee a un mouvement de corps rigide,au premier 125 : ordre pour une geometrie : 126 : 127 : En l'absence du mot cle 'ROTA' le mouvement de corps rigide pour 128 : l'objet GEO1 (type MAILLAGE) est assure en imposant que la distance 129 : entre les noeuds reste constante. Pour cela il faut au moins 4 points 130 : non-coplanaires en 3D et 3 points non-alignes en 2D (si ce n'est pas 131 : le cas utiliser le mot 'NOVERIF' avec le risque de ne pas avoir le 132 : resultat souhaite). Cette option est a utiliser quand les rotations ne 133 : sont pas considerees commes des DDL. 134 : En presence du mot cle 'ROTA' le mouvement de corps rigide est assure 135 : en imposant que les DDL des noeuds de GEO1 (type MAILLAGE ou POINT avec 136 : des DDL de rotation) et de GEO2 (type MAILLAGE sans DDL de rotation / 137 : facultatif) soient les elements de reduction du meme distributeur defini 138 : a partir des deplacements et rotations d'un point maitre de GEO1. 139 :
1.5 Option ENSE : relation de mouvement d'ensemble
--------------------------------------------------
140 : 141 : RIG1 = RELA 'ENSE' MOT1 GEO1 ; 142 : 143 : Objet : 144 : _______ 145 : 146 : L'option 'ENSE' de l'operateur RELA permet de construire la raideur 147 : RIG1 (type RIGIDITE) associee a un mouvement d'ensemble : la valeur 148 : sur le degre de liberte MOT1 (type MOT) est imposee egale pour tous les 149 : noeuds de GEO1 (type MAILLAGE). 150 :
1.6 Option ACCRO : accrochage de deux maillages
-----------------------------------------------
151 : 152 : RIG1 = RELA GEO1 'ACCRO' GEO2 ( LMOTS ) (FLOT1) ; 153 : 154 : RIG1 = RELA 'ACCRO' 'FORT' MODL2 | GEO1 ; 155 : | MODL1 ; 156 : 157 : Objet : 158 : _______ 159 : L'option 'ACCRO' permet de construire la raideur associee a 160 : l'accrochage du maillage GEO1 sur le maillage GEO2. Tout point 161 : de GEO1 est assujeti a suivre une combinaison lineaire des 162 : deplacements des noeuds de l'element de GEO2 dans lequel il se 163 : trouve. 164 : 165 : Eventuellemnt LMOTS (type LISTMOTS) donne la liste des DDL 166 : concernes. Par defaut ce sont ceux de la mecanique , 167 : ( 2D : UX UY ou UR UZ si mode axisymetrique , 168 : 3D : UX UY UZ ) 169 : 170 : FLOT1 optionnel critere de rattrapage de points legerement 171 : en dehors du mailage GEO1 ( defaut 1.E-5 ..Attention , ne pas 172 : l'augmenter exagerement ) 173 : 174 : Avec le mot-cle FORT, les noeuds de GEO1 (ou du modele MODL1) sont 175 : accroches aux elements du modele MODL2. Cet accrochage tient compte 176 : du possible enrichissement XFEM (saut + pointe de fissure) de MODL2. 177 : 178 : NOTA: cette operation peut etre longue , si possible ne pas demander 179 : d'accrocher des points manifestement hors de GEO2 180 :
1.7 Option GLISSANT : relation de glissement entre deux maillages
-----------------------------------------------------------------
181 : 182 : RIG1 = RELA GEO1 'GLISSANT' GEO2 ( LMOTS ) (FLOT1) ; 183 : 184 : Objet : 185 : _______ 186 : L'option 'GLISS' permet de construire la raideur associee a 187 : l'accrochage du maillage GEO1 sur le maillage GEO2. GEO1 doit 188 : etre compose de seg2 et/ou de seg3. 189 : Tout point de GEO1 peut glisser dans la direction de l'element 190 : de GEO1 qui le contient et est assujeti a suivre une combinaison 191 : lineaire des deplacements des noeuds de l'element de GEO2, 192 : ou il se trouve, dans les directions perpendiculaires. 193 : 194 : FLOT1 optionnel critere de rattrapage de points legerement 195 : en dehors du mailage GEO1 ( defaut 1.E-5 ..Attention , ne pas 196 : l'augmenter exagerement ) 197 : 198 : NOTA cette operation peut etre longue , si possible ne pas demander 199 : d'accrocher des points manifestement hors de GEO2 200 :
1.8 Option MILI : lier des noeuds milieux a leurs noeuds sommets
----------------------------------------------------------------
201 : 202 : RIG1 = RELA MILI (LISMOT1) GEO1 ; 203 : 204 : Objet : 205 : _______ 206 : 207 : L'option MILIeu permet de relier lineairement les DDL des noeuds 208 : milieux d'un maillage quadratique (GEO1) aux noeuds sommets. Les DDL 209 : concernes sont donnes par le LISTMOTS. Par defaut, on considere les 210 : DDL de la mecanique. 211 : 212 : REMARQUE : Cette option permet de modeliser des problemes de contact 213 : en utilisant des elements quadratiques. En reliant les deplacements 214 : des noeuds milieux de la surface de contact aux noeuds sommets, on 215 : assure une description de la cinematique des noeuds de cette surface 216 : compatible avec celle du maillage de contact (elements lineaires). 217 :
1.9 Option TUYAU : lier la surface et la fibre neutre d'un tuyau
----------------------------------------------------------------
218 : 219 : RIG1 = RELA TUYA GEOM1 GEOM2 CRIT; 220 : 221 : 222 : En Supposant un fluide dans une tuyauterie ( GEOM1 compose de seg2 223 : ou seg3) pour lequel la temperature est constante par section cet 224 : operateur imposera l'egalite de temperature de chaque point de GEOM2 225 : avec son point projete sur la tuyauterie. La distance entre un point 226 : et son projete sur la ligne doit etre inferieur \E0 CRIT. 227 :

2. Definir une liaison elementaire entre sous-structures
========================================================

228 : 229 : ATTA1 = RELA ELSTR1 MOT1 LREEL1 230 : BLSTR1 'LX' LREEL2 231 : .... ... .... ; 232 : 233 : L'operateur RELA decrit une liaison elementaire entre une (ou des) 234 : sous-structure(s). 235 : Il cree un objet ATTA1 de type ATTACHE. 236 : 237 : Commentaire : 238 : _____________ 239 : 240 : 241 : ELSTR1 : objet de type ELEMSTRU fabrique par l'operateur ELST 242 : 243 : MOT1 : composante du (ou des) point(s) d'ELSTR1 244 : 245 : LREEL1 : valeurs des coefficients appliques a chaque point 246 : d'ELSTR1 (type LISTREEL) 247 : S'il n'y a qu'un point dans ELSTR1, on peut donner un 248 : nombre FLOTTANT. 249 : 250 : BLSTR1 : objet de type BLOQSTRU fabrique par l'operateur CLST 251 : 252 : 'LX' : composante obligatoire pour un blocage 253 : 254 : LREEL2 : valeurs des coefficients appliques aux points crees 255 : lors du blocage par l'operateur BLOQUE (type LISTREEL) 256 :

© Cast3M 2003 - Tous droits réservés.
Mentions légales