Télécharger execrxt.notice

Retour à la liste

Afficher cette notice en

Numérotation des lignes :
$$$$ EXECRXT  NOTICE  MAGN      17/12/12    21:15:04     9663           
                                             DATE     17/12/12

  Procedure EXECRXT                        Voir aussi :
    ----------------  
      EXECRXT NDT RXT ;



    Commentaires
    ____________

    NDT   ENTIER : Nombre de pas de temps
    RXT   TABLE  : contenant les informations decrites ci-apres


    OBJET :
    -----

  La procedure EXECRXT calcule, a partir d'un etat initial, l'evolution
 au cours du temps d'un melange gazeux dans une enceinte fermee.

  L'etat initial peut etre soit un etat uniforme dans l'espace donne par
 l'utilisateur soit le resultat d'un calcul precedent.

  Le melange gazeux a la base est compose d'air mais il peut contenir
 un ou plusieurs des constituants suivants: vapeur,H2,N2,He,O2,CO,CO2.

Deux modèles sont prévu pour la vapeur d'eau: un modèle 'gaz parfait'
comme pour l'ensemble des incondensables, version V0 (modèle par défaut)
et un modèle gaz réel, spécifique à la vapeur d'eau, version V1.
Dans le cas du modèle gaz réel pour la vapeur d'eau (version V1), les
conditions limites à l'injection changent. Il faut donner les
enthalpies d'injection et non la température d'injection, comme pour
le gaz parfait.

  En presence de vapeur la condensation en paroi peut apparaitre si
 les conditions locales sont reunies: Pvap > Psat.
  Le modele de condensation est de type Chilton-Colburn associe a une
 correlation d'echange de type convection naturelle le long d'une plaque
 verticale.

  On distingue 3 types de conditions limites: les zones d'injection
 (breches), les parois thermiques et les parois inertes.
  - Les zones d'injection (possibilite de trois breches) sont des
 conditions aux limites de type valeur imposee. Elles concernent la
 vitesse,la temperature du melange, l'air et les differents constituants
 selon leur presence: vapeur,H2,N2,He,O2,CO,CO2.
 Il faut alors preciser le debit massique du melange (kg/s),
 la temperature d'entree (°C) le debit massique d'air et des autres
 constituants en fonction du temps  (Voir entree 'scenario').
  - Les parois thermiques : La vitesse est nulle (ou possibilite de
 fonctions de paroi (entree FPAROI)). La température est soit imposée au
 cours du temps (entree TIMP1) soit imposée a une temperature par défaut
 susceptible d'être modifiée par une procedure perso (entree ECHANP)
 soit le resultat d'un calcul thermique de paroi (entree THERMP). Il est
 possible de coupler les equations de th des parois et du fluide de façon
 implicite (entree THERCO).
 En presence de vapeur ces parois sont susceptibles
 de condenser. Elles sont impermeables pour tous les incondensables.
  - Les parois inertes. La vitesse est nulle, elles sont impermeables
 pour toutes les autres inconnues (temperature vapeur incondensables).
 Pour l'instant elles font office de plan de symetrie. Elles
 correspondent au maillage obtenu par difference :
 Enveloppe - paroi - breche(s).

  La turbulence des mouvements de gaz est modelisee soit par une
 viscosite tourbillonnaire constante, soit par un modele de longueur de
 melange soit par un modele K-Epsilon (entree MODTURB).
  L'absence de l'entree MODTURB stipule que l'ecoulement est laminaire.

  Un modele d'aspersion est disponible.

  Un modele de condensation en masse est en test.

  La constitution d'un jeu de donnees revient a remplir la table RXT et
 ensuite a appeler la procedure EXECRXT avec cette table.

  Les indices et leur significations sont les suivants :

 rxt          = TABLE ; Definition de la table de travail.

            Cette table sera completee au moment de l'execution par
                        trois tables: GEO TBT TIC.
      la sous table GEO contient tous les objets geometriques crees a
                        partir des donnees de base.
      la sous table TBT est la table de travail proprement dite et
                        contient les autres objets crees necessaires au
                        calcul hormis les inconnues.
      la sous table TIC contient les inconnues calculees et sert a
                        l'initialisation du calcul.

 !!!  Les entrees de la table RXT fournis par l'utilisateur ne sont donc
      pas modifiees.

 Définition du modèle de gaz pour la vapeur:
  modèle de gaz parfait (modèle par défaut):
  rxt.'VERSION' = 'V0' ;
  modèle de gaz réel :
  rxt.'VERSION' = 'V1' ;

I/ Definition des objets geometriques
-------------------------------------

 rxt.'vtf'    = MAILLAGE ;   Definition du maillage fluide (OBLIGATOIRE)


 rxt.'breche' = MAILLAGE ;   Definition de la localisation de la breche
                             (OBLIGATOIRE pour le moment).
 rxt.'diru1'  = POINT    ;   Direction du champ de vitesse a l'injection
 rxt.'pi'     =  POIN    ;   Definition d'un point interieur au domaine
                             fluide ce qui sera utilise pour imposer la
                             pression en ce point (OBLIGATOIRE).
 rxt.'axe'    = MAILLAGE ;   axe si 2D AXI

< rxt.'breche2' = MAILLAGE ; > Seconde breche
< rxt.'diru2'   = POINT    ; > Direction du champ de vitesse a l'injection

< rxt.'breche3' = MAILLAGE ; > Troisieme breche.
< rxt.'diru3'   = POINT    ; >

II/ Modelisation Physique.
--------------------------

 A/ Thermique paroi
 ------------------

  Definition de la thermique paroi

  A-1 Ancienne methode
  --------------------
 rxt.'THERMP' = 'LOGIQUE'  ;   VRAI si thermique paroi (mur).
 rxt.'THERCO' = 'LOGIQUE'  ;   VRAI si couplage implicite th. paroi/fluide

 rxt.'vtp'    = 'MAILLAGE' ;  maillage de la paroi.
 rxt.'LAMBDA' = 'FLOTTANT' ;  conductivite thermique de la paroi
                                                           (W/m/°C).
 rxt.'ROCP'   = 'FLOTTANT' ;  Rho*Cp de la paroi (J/m3/°C).
 rxt.'Tp0'    = 'FLOTTANT' ;  Temperature initiale de la paroi (°C).
 rxt.'ECHAN'  = 'FLOTTANT' ;  Coefficient d'echange fluide / paroi
                                                          (W/m**2/°C).
 Remarque : Il est possible de faire varier le coefficient d'échange
 fluide / paroi au cours du temps en réactualisant dans une procédure
 PERSO la valeur de rxt.'TIC'.'KHW' .

  A-2 Nouvelle methode
  --------------------
  Cette nouvelle methode permet de definir les differentes parties
 constituant la paroi et de leur affecter des proprietes differentes.
 On procede de la maniere suivante:
 rxt.'PAROIS'=table                                         ;
 rxt.'PAROIS'.'Peinture'=table                              ;
 rxt.'PAROIS'.'Peinture'.'vtp'    =  mpeinture              ;
 rxt.'PAROIS'.'Peinture'.'LAMBDA' = 0.2                     ;
 rxt.'PAROIS'.'Peinture'.'ROCP'   = 1.E6                    ;
 rxt.'PAROIS'.'Peinture'.'Tp0'    = 60.                     ;
 rxt.'PAROIS'.'Acier'=table                                 ;
 rxt.'PAROIS'.'Acier'.'vtp'    =   macier                   ;
 rxt.'PAROIS'.'Acier'.'LAMBDA' = 15.                        ;
 rxt.'PAROIS'.'Acier'.'ROCP'   = 3.9E6                      ;
 rxt.'PAROIS'.'Acier'.'Tp0'    = 60.                        ;
 Il reste necessaire de definir le coefficient d'echange de la
 surface en contact avec le fluide comme precedemment.
 rxt.'ECHAN'  = 'FLOTTANT' ;  Coefficient d'echange fluide / paroi
                                                          (W/m**2/°C).

 La suite est identique pour les deux methodes

  A-3 Propriétés physiques des murs
  ---------------------------------
  Il est possible de definir directement les CHPO des proprietes des murs pour,
  par exemple modeliser differentes couches de materiaux.
   1) On initialise tous les champs (avec 1 valeur reelle) en appelant
   EXECRXT sans iteration (il faut penser desactiver le trace des graphs)
     rxt.'GRAPH' = FAUX;
     EXECRXT 0 RXT ;
   2) On surcharge les champs de RXT en question rxt.'TIC'.'LAMBDA' et
      rxt.'TIC'.'ROCP'
     * creation des CHPO sur les supports concernes (ici Mg et Md)
     * Ces maillages doivent etre issus du spg des murs
     cvtp = 'DOMA' RXT.'GEO'.'$vtp' 'CENTRE' ;
     cWg = 'CONT' Wg;
     cWd = 'CONT' Wd;
     * Dans cet exemple, Wg et Wd etaient inclus dans RXT.'vtp' lors de la
     creation du maillage.
     Mg = incl cvtp cWg 'BARY' ;
     Md = incl cvtp cWd 'BARY' ;
     l_g = 'MANU' 'CHPO' Mg 1 'SCAL' 15.0 'NATURE' 'DISCRET' ;
     l_d = 'MANU' 'CHPO' Md 1 'SCAL' 30.0 'NATURE' 'DISCRET' ;
     * surchargement du CHPO rxt.'TIC'.'LAMBDA'
     rxt.'TIC'.'LAMBDA' = 'KCHT' rxt.'GEO'.'$vtp' 'SCAL' 'CENTRE'
          15.0 l_d l_g ;
     * idem pour rxt.'TIC'.'ROCP'
     r_g = 'MANU' 'CHPO' Mg 1 'SCAL' (7800.0 '*' 500.0) 'NATURE'
            'DISCRET' ;
     r_d = 'MANU' 'CHPO' Md 1 'SCAL' (780.0 '*' 500.0) 'NATURE'
            'DISCRET' ;
     rxt.'TIC'.'ROCP' = 'KCHT' rxt.'GEO'.'$vtp' 'SCAL' 'CENTRE'
         (7800.0 '*' 500.0) r_d r_g ;
    3) On reprend le calcul avec les nouveaux CHPO
      EXECRXT NBIT RXT

 B/ Temperatures de paroi imposees.
 ----------------------------------

  B-1 Parois internes
  -------------------
  On peut imposer une temperature de paroi via un coefficient d'echange.
  Cela permet de modeliser des condenseurs. Trois zones sont prevues


 rxt.'TIMP1'             = table                             ;
 rxt.'TIMP1'.'MAILLAGE'  = bidon                             ;
 rxt.'TIMP1'.'t'         = prog   0.0    19620.              ;
 rxt.'TIMP1'.'TIMP'      = prog   110.0  110.0               ;
 rxt.'TIMP1'.'ECHAN'     = 1.e1                              ;

<rxt.'TIMP2'             = table                             ;>
           .
           .

<rxt.'TIMP3'             = table                             ;>
           .
           .
 La valeur du coefficient d'echange donne est la valeur par defaut s'il n'y
 a pas de condensation ou est la valeur minoree en cas de condensation.

   Une nouvelle possibilite est offerte pour definir un nombre
  quelconque de surface a temperature imposee. On procede de la
  maniere suivante: (TIMP1 est dans l'exemple, le nom donne a la
  premiere surface).
 rxt.'TIMP'              = table                              ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP1'             = table                       ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP1'.'MAILLAGE'  = mailsurf                    ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP1'.'t'         = prog   0.0 900000.0         ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP1'.'TIMP'      = prog  21.     21.           ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP1'.'ECHAN'     = 1.e2                        ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP2'             = table                       ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP2'.'MAILLAGE'  = (bas et paroid et plaf)     ;
 rxt.'TIMP'.'TIMP2'.'t'         = prog   0.0 900000.0         ;
           .
           .
 La valeur du coefficient d'echange donne est la valeur par defaut s'il n'y
 a pas de condensation ou est la valeur minoree en cas de condensation.

 On peut egalement imposer une temperature de paroi constante au cours du temps
 via un coefficient d'echange.

 rxt.'ECHANP'            = table                             ;
 rxt.'ECHANP'.'MAILLAGE' = bidon                             ;
 rxt.'ECHANP'.'TMUR'     = 110.                              ;
 rxt.'ECHANP'.'ECHAN'    = 1.e1                              ;

 L'avantage de ceci est de pouvoir ensuite surcharger les champs crees dans la
 table TIC afin d'imposer un echange thermique issu de procedures personnelles.

  B-2 Parois externes
  -------------------
Les parois externes de l'enceinte peuvent échanger via un coefficient d'échange
avec l'extérieur.

<rxt.'ECHEXT' = 'LOGIQUE'  ;>  VRAI si echange externe paroi/exterieure.
 rxt.'parext' = 'MAILLAGE' ;  Maillage de la surface exterieure de la
                              paroi.
 rxt.'HEXT'   = 'FLOTTANT' ;  Coefficient d'echange avec l'exterieur
                                                         (W/m**2/°C).
 rxt.'TPEXT'  = 'FLOTTANT' ;  Temperature exterieure (°C).

Si l'enceinte est semi immergée on peut définir deux zones, une pour la partie
immergée et une pour la partie emmergée, en utilisant la procédure PROCHEXT.
Les deux zones sont identifiées par la hauteur d'eau qui est une donnée du
modèle.
Cette procédure est à appeler à partir d'une procédure PERSO (voir PRCPERSO)
On renvoie à la notice de la procédure PRCHEXT pour renseigner correctement
l'appel dans la procédure PERSO. Les données fournies peuvent dépendre du temps,
ce sont des objets 'EVOLUTION'. On donne un exemple ci-dessous, sinon
on renvoie aux jeux de données 'pressuhext1.dgibi' et 'pressuhext2.dgibi' comme
exemple.
* Définition d'une procédure personnelle pour un échange externe

 'DEBPROC' MAPROCX TPS*'FLOTTANT' rxt*'TABLE';
*
* Cette procédure personnelle vise à imposer un coefficient d'échange
* variable en temps et/ou en espace en appelant la procédure PROCHEXT.

hz  =evol manu (prog 0. 1.e3) (prog 2. 2.)          ;
hair=evol manu (prog 0. 1.e3) (prog 5. 5.)          ;
tair=evol manu (prog 0. 1.e3) (prog 45. 45.)        ;
hmer=evol manu (prog 0. 1.e3) (prog 100. 100.)      ;
tmer=evol manu (prog 0. 1.e3) (prog 25. 25.)        ;
Lair=3.                                             ;
Lmer=2.                                             ;

 PROCHEXT TPS RXT 'KAS1' HZ HAIR TAIR HMER TMER     ;

 ou

 PROCHEXT TPS RXT 'KAS2' HZ TAIR LAIR TMER LMER     ;

 'FINPROC'                                          ;
                                                                        
 rxt.'ECHEXT' = VRAI                                        ;           
 rxt.'parext' = maillage                                    ;
 rxt.'HEXT'   = 0.                                          ;
 rxt.'TPEXT'  = 0.                                          ;
                                                                        
 rxt.'PERSO'   = Vrai                                       ;
 rxt.'PRCPERSO'= 'MAPROCX'                                  ;
 rxt.'TABPERSO'= TABLE                                      ;
                                                                        

 C/ Definition des constituants
 ------------------------------

 L'air est traite par defaut

 rxt.'VAPEUR' = LOGIQUE ; Presence de vapeur
 rxt.'H2'     = LOGIQUE ; Presence d'hydrogene
 rxt.'HE'     = LOGIQUE ; Presence d'helium
 rxt.'N2'     = LOGIQUE ; Presence d'azote
 rxt.'O2'     = LOGIQUE ; Presence d'oxygene
 rxt.'CO'     = LOGIQUE ; Presence d'oxyde de carbone
 rxt.'CO2'    = LOGIQUE ; Presence de gaz carbonique

- Conditions initiales dans le volume fluide

 rxt.'TF0'    = FLOTTANT ; Temperature initiale du melange en °C.
 rxt.'PT0'    = FLOTTANT ; Pression totale initiale en Pascal.

 rxt.'Yvap0'  = FLOTTANT ; Fraction massique initiale de vapeur d'eau dans
                           le volume fluide (Si VAPEUR).
 rxt.MOT      = FLOTTANT ; Fraction massique des incondensables initialement
                            presents dans le volume
 rxt. MOT peut etre egal a 'Yhe0', 'Yh20', 'Yo20', 'Yn20', 'Yco0', 'Yco20'.

 REMARQUE :
 Il est a remarquer que l'air est considere dans ce modele comme un composant
 a part entiere. Il faudra faire attention lors de la poursuite par un
 eventuel calcul de combustion.

* Proprietes physiques du melange gazeux prises par defaut
 Constantes des gaz
Rgh2  = 4156.5
Rghe  = 2078.25
Rgo2  = 259.8
Rgn2  = 296.9
Rgco2 = 188.9
Rgco  = 296.9
Rgvap = 461.513
Rgair = 287.1

muair =  1.800e-5 :  viscosite dynamique (air)  (kg/m/s)
alf   =  1.800e-5 :  diffusivite thermique      (m**2/s)
lamair=  2.580e-2 :  conductivite thermique     (W/m/°C)
db    =  1.000e-5 :  diffusion Browniene
Cpvap =  1700.0   :  Chaleur specifique a pression constante
                     pour la vapeur d'eau       (J/°C/kg)
Lv    =     2.3E6 :  Chaleur latente            (J/kg)

Les chaleurs specifiques des autres gaz sont donnees par la
procedure CALCP


 D/ Modeles de turbulence.
 -------------------------

 L'absence de cette entree signifie que l'on est en laminaire.
 rxt.'MODTURB'    =  MOT ; Type du modele de turbulence

  Les possibilites sont :

 a/  rxt.'MODTURB'    =  'NUTURB'    ; Nu turbulent constant
     rxt.'NUT'        =  'FLOTTANT'  ; Valeur du Nu turbulent

 b/  rxt.'MODTURB'    =  'LMEL'      ; Modele de longueur de melange
     rxt.'LMEL'       =  'FLOTTANT'  ; Valeur de la longueur de melange

 c/  rxt.'MODTURB'    = 'KEPSILON';

< rxt.'FPAROI'  = 'LOGIQUE'   ; >
< rxt.'YP'      = 'FLOTTANT'  ; >

  Le modele KEPSILON n'est disponible qu'avec l'algorithme
  semi-explicite (ALGO EFM1). Voir entree ALGO.

 E/ Aspersion.
 -------------

 rxt.'ASPER'  = LOGIQUE ; Variable logique definissant la
 presence d'aspersion dans le cas test.

 En cas d'aspersion le logique rxt.'VAPEUR' doit etre = VRAI

 rxt.'aspinj' = MAILLAGE ; Maillage de la surface d'injection
                           de la phase dispersee
 rxt.'toitf'  = MAILLAGE ; Maillage de la surface superieure (par
                           rapport a la verticale) du volume
                           fluide
 rxt.'rod'    = MAILLAGE ; Densite de la phase dispersee
 rxt.'Cpd'    = MAILLAGE ; Chaleur specifique de la phase dispersee
 rxt.'scenario'.'vzinj'  = LISTREEL ; Liste des vitesses (verticales)
                                      d'injection de la phase disp.
 rxt.'scenario'.'xdinj'  = LISTREEL ; Liste de la fraction volumique
                                      de la phase disp. a l'inject.
 rxt.'scenario'.'tdinj'  = LISTREEL ; Liste de la temperature de la
                                      phase disp. a l'injection.
 rxt.'scenario'.'ddinj'  = LISTREEL ; Liste du diametre de la phase
                                      disp. a l'injection.

 F/ Condensation en masse (en test)
 ----------------------------------

 rxt.'CONDMAS' =  MOT ; Type du modele de condensation en masse.

  La seule possibilite est : 'CMAS0'

 <rxt.'HMAS' = 'FLOTTANT'>  ; Valeur du coefficient d'echange
 pour l'elimination du brouillard. Par defaut HMAS = 0.

 G/ Definition du scenario de calcul
 -----------------------------------

- Conditions aux limites pour l'injection et les parois
  pilotees thermiquement

  G-1 Ancienne methode
  --------------------
  Les tables qui contiennent les donnees d'injection pour chacune
  des breches (3 breches possibles) sont rxt.'scenario', rxt.'scenario2'
  et rxt.'scenario3'.

 rxt.'scenario'          = TABLE ; Table definissant le scenario.
 rxt.'scenario'.'t'      = LISTREEL ; Liste des temps en secondes.
 rxt.'scenario'.'qeau'   = LISTREEL ; Liste des debits de
                                      vapeur injectes en kg/s.

 rxt.'scenario'.MOT   = LISTREEL ; Liste des debits d'incondensables
               injectes en kg/s. MOT peut etre egal a 'qair', 'qhe',
               'qh2', 'qo2', 'qn2', 'qco', 'qco2'.
 qair est obligatoire, presence d'air dans tous les cas.
 Les autres debits sont necessaires si presence de l'incondensable.
 Si l'utilisateur souhaite stopper une injection (tous les debits
 par espece nuls), il convient de redefinir les maillages des breches.

 rxt.'scenario'.'tinj'   = LISTREEL ; Liste des temperatures
                          d'injection en fonction du temps.

 Si Vapeur gaz réel (VERSION V1)

 rxt.'scenario'.'model'  = mot 'A'        ;
 rxt.'scenario'.'qeau'   = lqm            ; (en kg/s)
 La liste des enthalpies est en Joule par kg
 rxt.'scenario'.'hvap'   = Lhj                                 ;
 rxt.'scenario'.'qliq'   = prog     nbL*0.                     ;
 rxt.'scenario'.'hliq'   = prog     nbL*0.                     ;
 rxt.'scenario'.'qair'   = prog     nbL*0.                     ;
 rxt.'scenario'.'hair'   = prog     nbL*0.                     ;
 rxt.'Mliq0' = 0.;

 Sinon  Vapeur gaz parfait on aura (VERSION V0 par défaut)

 rxt.'scenario'.'qeau'   = lqm*1.         ;
 rxt.'scenario'.'qair'   = prog nbL*0.    ;
 rxt.'scenario'.'tinj'   = prog nbL*180.  ;

Commentaires :
 Les modeles d'injection sont:
 modele A : Temperature d'ebulition
            on effectue la separation des phases à la temperature de
            saturation de la vapeur, a la pression totale de l'enceinte.

 modele B : Temperature moyenne de l'enceinte

 modele C : Temperature de saturation (pression de vapeur à l'injection)

 La partie liquide va directement dans le puisard dont la masse est
 initialisée avec rxt.'Mliq0'


  G-2 Nouvelle methode
  --------------------
   Une autre possibilité a été implementée pour definir un nombre
  quelconque de breches. On procede de la maniere suivante: (A est le
  le nom donne a la premiere breche).
 rxt.'Breches'                =   table                      ;

 rxt.'Breches'.'A'            =   table                      ;
 rxt.'Breches'.'A'.'scenario' =   table                      ;
 rxt.'Breches'.'A'.'Maillage' =   ma                         ;
 rxt.'Breches'.'A'.'diru'     =  (0. 0. 1.)                  ;
 rxt.'Breches'.'A'.'scenario'.'t'      = prog   0.0 1000.0   ;
 rxt.'Breches'.'A'.'scenario'.'qeau'   = prog   0.050  0.050 ;
 rxt.'Breches'.'A'.'scenario'.'qair'   = prog   0.000  0.000 ;
 rxt.'Breches'.'A'.'scenario'.'tinj'   = prog   150.0  150.0 ;
 puis pour la breche B .....
 rxt.'Breches'.'B'            =   table                      ;
 rxt.'Breches'.'B'.'scenario' =   table                      ;
 ....
 à repeter autant que necessaire

   De la même manière on peut définir un nombre quelconque de
 sorties. Pour les sorties deux modèles sont disponibles.
 a/ On impose un débit de sortie: 'Qext'.
 b/ On modélise un clapet de décharge dont le débit est
    déterminé par la différence de pression enceinte/extérieur: 'Pext'.
    Il faut alors renseigner la pression extérieure et le coefficient
    de perte de charge (Kext U ** Bext). Un débit en est déduit et
    est imposé. Si les conditions sont réunies on peut faire apparaître
    un col sonique qui limitera de débit.

REMARQUE: Si la condition de sortie n'est pas activée pendant tout le
 scénario, il est néanmoins conseillé de la définir durant tous le
 scénario, de la maintenir non active en donnant une section nulle
 (<1.e-10), puis de l'activer en lui donnant une section non nulle.
 Ceci évite de réinitialiser la matrice de pression.

  On procède ensuite de la manière suivante: (S est le
  le nom donné à la premiere sortie).
 rxt.'Sorties'                =   table                      ;

 rxt.'Sorties'.'S'            =   table                      ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario' =   table                      ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'Maillage' =   ms                         ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'diru'     =  (0. 0. 1.)                  ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario'.'t'      = prog   0.0 1000.0   ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario'.'Section'= 4.68e-4             ;

Cas a : 'Qext'
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario'.'Qext'   = prog   1.     1.    ;

Cas b : 'Pext'
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario'.'Pext'   = prog   1.e5   1.e5  ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario'.'Kext'   = prog   1.000  1.000 ;
 rxt.'Sorties'.'S'.'scenario'.'Bext'   = prog   0.75   0.75  ;

 puis pour la sortie T .....
 rxt.'Sorties'.'T'            =   table                      ;
 rxt.'Sorties'.'T'.'scenario' =   table                      ;
 ....
 a repeter autant que necessaire

  G-3 Flux de masse imposes
  -------------------------

  On peut imposer les debits de masse sous forme de flux diffusif.
Cette possibilite concerne les faibles flux (diffusif) de masse.

rxt.'XFIMP'=table;
rxt.'XFIMP'.'SURF1'      = table                             ;
rxt.'XFIMP'.'SURF1'.'MAILLAGE'=permali                       ;
rxt.'XFIMP'.'SURF1'.'t'         = listreel    ;
rxt.'XFIMP'.'SURF1'.'qh2'       = listreel    ;

 Le mots cles caracterisant les incondensables et la vapeur d'eau sont
les memes que ceux pour decrire les debits breches.
'qeau' , 'qair', 'qhe', 'qh2', 'qo2', 'qn2', 'qco', 'qco2'.

 H/ Possibilite de definir des recombineurs
 ------------------------------------------
 Les recombineurs ne peuvent etre defini uniquement si
 les constituants suivants sont presents :
       H2, N2, O2, VAPEUR
 *-- Recombineur
 RXT.'RECOMB' = 'TABLE' ;
 RXT.'RECOMB' . 1 = 'TABLE' ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'PAREXT' = MAILLAGE ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'ENTREE' = MAILLAGE ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'SORTIE' = MAILLAGE ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'direntr' = POINT ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'dirsort' = POINT ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'NSECTION' = ENTIER ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'A'        = FLOTTANT ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'B'        = FLOTTANT ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'XH2ON'    = FLOTTANT ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'XH2OFF'   = FLOTTANT ;
 RXT.'RECOMB' . 1 . 'BETA'     = FLOTTANT ;

 On peut definir N recombineurs, il suffit de les rajouter
 a la table RXT.'RECOMB' . Pour modeliser un recombineur,
 plusieurs objets doivent etre definis.
  - PAREXT : Objet de type maillage permettant de decrire
    la paroi exterieur du recombineur (sans l'entree ni la
    sortie).
  - ENTREE : Maillage representant l'entree du recombineur
  - SORTIE : Maillage representant la sortie du recombineur
  - direntr : Point definissant la direction du fluide au
    niveau de l'entree du recombineur
  - dirsort : Point definissant la direction du fluide au
    niveau de la sortie du recombineur
  - NSECTION : Nombre d'unites inserees dans le bati
    (1 par defaut)
 Le taux de consommation d'H2 est calcule par la loi SIEMENS
 (constructeur des recombineurs modelises, par defaut FR90/1-150)
  - A et B   : Coefficient de la loi lineaire en pression
    (0.48D-8 kg/s/Pa et 0.58D-3 kg/s par defaut)
  - XH2ON    : Fraction molaire d'H2 au dela de laquelle le
    recombineur entre en fonctionnement (0.005 par defaut)
  - XH2OFF   : Fraction molaire d'H2 en deça de laquelle le
    recombineur passe en arret (0.005 par defaut)
  - BETA     : Zone de transition affectee par la correction
    pour les faibles concentrations en H2 (0.2 par defaut)

 I/ Choix du modele de flux de condensation
 ------------------------------------------
 rxt.'MODCOND' = MOT: choix de l'expression du flux de condensation

  Les possibilites sont :

 a/ rxt.'MODCOND' = 'CHIL0' : Jv = Jstand = kc rho (Yv - Yvsat)
 valeur par defaut.

 * Modele de type Chilton-Colburn valable uniquement dans le cas de tres
 faible fraction massique de vapeur.
 La correlation utilisee est une correlation de convection naturelle.

 b/ rxt.'MODCOND' = 'CHIL1' : Jv = Jstand / (1-Yvsat)
  (tire de loi de Fick en masse volumique avec diffusivite
  de vapeur dans melange de RALOC)

III/ Parametres de fonctionnement.
----------------------------------

 rxt.'DT0'    =  FLOTTANT ; valeur du pas de temps.
<rxt.'IMPR'   =  ENTIER   ;>  0 ou 1 impression supplementaires ou pas

 rxt.'epsi'   =  FLOTTANT ; precision des maillages lors de
 l'utilisation de l'operateur ELIM.

 rxt.'GRAPH' = LOGIQUE ; Variable logique permettant
 l'obtention de graphes de controle sur les variables moyennes.

  Il y a la possibilite d'executer une procedure personnelle
 en tete de la boucle en temps de l'algorithme.

<rxt.'PERSO'   = 'LOGIQUE' ;>
 rxt.'PRCPERSO'= 'MOT'     ;  nom de la procedure a executer
 rxt.'TABPERSO'= 'TABLE'   ;  table associee

<rxt.'FRPREC'= ENTIER  ;> frequence de recalcul du
 preconditionnement imposee par l'utilisateur exprimee en
 terme de nombre de pas de temps.
 rxt.'FCPRECT'= ENTIER ;  frequence de recalcul du preconditionneur
 en fonction de l'indice de boucle sur les pas de temps (utilise par
 les procedures PREPAENC et EXEC).
 Par defaut : 1
 rxt.'FCPRECI'= ENTIER ;  frequence de recalcul du preconditionneur
 en fonction de l'indice de boucle sur la boucle d'iterations utilisee
 pour resoudre les non-linearites (utilise par les procedures PREPAENC
 et EXEC).
 Par defaut : 1
 Attention ! : si FCPRECT = 1 ou FCPRECI = 1 (valeurs par defaut), le
 preconditionnement est effectue a chaque iteration, quelle que soit la
 valeur de FRPREC. Dans le cas ou FRPREC > 1, il faut donc egalement
 renseigner FCPRECT et FCPRECI avec FRPREC.

<rxt.'STAB' = FLOTTANT ;> Ce reel correspond au facteur de
stabilisation des elements MACRO d'ancienne generation.

 rxt.'DISCR' = MOT      ; type de la discretisation (vitesse
                     et grandeurs scalaires hormis la pression)
                        (voir NAVI ou MODEL).

 rxt.'KPRE'  = MOT      ; type de la discretisation pour la
                          pression (voir NAVI ou MODEL).

 rxt.'MAXELPRE'= ENTIER ; Nombre maximum d'elements pour lequel on
                 utilise une methode directe (Cholesky) pour inverser la
                 matrice de pression. Par defaut 20000.

 rxt.'TYPINV'= ENTIER ; Type d'inversion (1) utilise une methode directe
  (Cholesky) pour inverser les matrices autres que celle de la pression
  par défaut 3 (Bi CG). Pour les autres possibilités voir notice de KRES

 rxt.'RESIDU'= FLOTTANT ; résidu toléré pour les méthodes itératives y
 compris la pression. Par défaut 1.E-20.

 rxt.'NTIT'= ENTIER ; Nombre d'itérations maximum pour les méthodes
 itératives y compris la pression. Par défaut 800 .

 rxt.'ALGO'  = MOT      ; Type d'algorithme
                          'IMPL' Algorithme semi implicite
                          'EFM1' Algorithme semi explicite

<rxt.'DETMAT' = LOGIQUE ;> indique que l'on detruit ou non
 les matrices a la fin du calcul.

<rxt.'REINIT' = LOGIQUE ;> indique que l'on reinitialise le
 calcul pour tenir compte d'eventuels changements dans le modele
 (ajout d'un composant). Si une modification dans les entrees
 de la table RXT (ajout ou retrait) est operee et que cette
 variable n'est pas positionnee a VRAI, le calcul s'arrete.

<rxt.'CORTEMP' = LOGIQUE ;> indique que l'on utilise ou non
 le controle du bilan d'energie. Le defaut est VRAI.



 LIMITATIONS DU MODELE ACTUEL

* modele gaz parfait
* modele designe pour les grands pas de temps.
* Pas de possibilite de plan de symetrie

Quelques recettes :

I/ Changement de nature des conditions aux limites
   Si on repart d'un calcul precedent
  1/ On recupere la table rxt.'TIC'
     opti rest 'MONFIC.sauv';
     rest ;
     tic = rxt.'TIC' ;
  2/ On recupere eventuellemnt le maillage
     opti rest 'MONMAIL.sauv';
     rest ;
  3/ On decrit entierement le nouveau probleme
     rxt=table ;
     rxt.'vtf'= mon maillage ;
     rxt.  .... etc
  4/ On initialise avec la table tic precedente
     rxt.'TIC'=tic ;

II/ Reduction de la taille du fichier de sauvetage
     voir entree DETMAT pour detruire les objets MATRIK


IV/ Resultats du calcul.
-----------------------

 La TABLE  'TIC'  Contient les inconnues calculees 0D et multi-D
 -----------------------------------------------------------------

         Indice                          Objet
      Type    Valeur                  Type   Valeur
 MOT       SOUSTYPE              MOT       INCO

* Cvm Cpm Gamm : capacite calorifique du melange (J/kg/K) et rapport
* Roj : densite a l'injection (kg/m3)

* A/ Suivi temporel 0D
*---------------------
 MOT    Tps      FLOTTANT : Temps physique
 MOT    NUPADT   ENTIER   : Numero du pas de temps.
 MOT    LTPS     LISTREEL : liste des instants calcules.
 MOT    DT       FLOTTANT : pas de temps

 MOT    LMAXU    LISTREEL : Liste Temporelle (LT) du module max de la
                               vitesse (m/s)
 MOT    Rhom     LISTREEL : LT densite du melange (kg/m3)
 MOT    Rhomv    LISTREEL : LT densite de vapeur dans le melange (kg/m3)
                                    (Si VAPEUR VRAI)
 MOT    Rhomhe   LISTREEL : LT densite de helium dans le melange (kg/m3)
                                    (Si THE    VRAI)
 MOT    Rhomh2   LISTREEL : LT densite de h2     dans le melange (kg/m3)
                                    (Si TH2    VRAI)
 MOT    Rhomo2   LISTREEL : LT densite de o2     dans le melange (kg/m3)
                                    (Si TO2    VRAI)
 MOT    Rhomn2   LISTREEL : LT densite de n2     dans le melange (kg/m3)
                                    (Si Tn2    VRAI)
 MOT    Rhomco   LISTREEL : LT densite de CO     dans le melange (kg/m3)
                                    (Si Tco    VRAI)
 MOT    Rhomco2  LISTREEL : LT densite de CO2    dans le melange (kg/m3)
                                    (Si Tco2   VRAI)
 MOT    Tfm      LISTREEL : LT Temperature moyenne du melange (°C)
 MOT    Tpm      LISTREEL : LT Temperature moyenne de la paroi (°C)
                                    (Si THERMP VRAI)
 MOT    Ltbp1    LISTREEL : LT temperature imposee (TTIMP1)
 MOT    Ltbp2    LISTREEL : LT temperature imposee (TTIMP2)
 MOT    Ltbp3    LISTREEL : LT temperature imposee (TTIMP3)

 MOT    Qc       LISTREEL : LT Debit total de condensation (kg/s)
 MOT    Qcw      LISTREEL : LT Debit de condensation (THERMP) (kg/s)
 MOT    Qc1      LISTREEL : LT Debit de condensation (TTIMP1) (kg/s)
 MOT    Qc2      LISTREEL : LT Debit de condensation (TTIMP2) (kg/s)
 MOT    Qc3      LISTREEL : LT Debit de condensation (TTIMP3) (kg/s)
 MOT    Qc0      LISTREEL : LT Debit de condensation (ECHANP) (kg/s)
 MOT    Econd    LISTREEL : LT energie extraite par condensation (J/m3)
 MOT    Hcond    LISTREEL : LT enthalpie extraite par condensation(J/m3)
 MOT    Econv    LISTREEL : LT energie de convection (J/m3)

 MOT    Easpe    LISTREEL : LT energie extraite par l'aspersion (J/m3)
                                    (Si ASPER  VRAI)
 MOT    Haspe    LISTREEL : LT enthalpie extraite par l'aspersion (J/m3)
 MOT    Qaspe    LISTREEL : LT debit aspersion  (kg/s)

 MOT    Remn     LISTREEL : LT energie interne specifique melange (J/m3)

 MOT    Rgpm     LISTREEL : LT constante gaz parfaits melange (J/kg/K)
 MOT    Cvm      LISTREEL : LT }capacite calorifique du melange (J/kg/K)
 MOT    Cpm      LISTREEL : LT }
 MOT    Gamm     LISTREEL : LT }et rapport

 MOT    PT       LISTREEL : LT pression thermodynamique
 MOT    Minj     LISTREEL : LT masses injectees (kg)
 MOT    Mcond    LISTREEL : LT masses condensees (kg)
 MOT    Mrest    LISTREEL : LT masses restantes  (kg)

 MOT    guj      LISTREEL : LT vitesse a l'injection (breche 1) (m/s)
 MOT    Qj       LISTREEL : LT debit d'injection (breche 1) (kg/s)
 MOT    Hj       LISTREEL : LT enthalpie a l'injection (breche 1) (J/kg)
 MOT    Ej       LISTREEL : LT energie a l'injection (breche 1) (J/kg)

 MOT    guj2     LISTREEL : LT
 MOT    Qj2      LISTREEL : LT
 MOT    Hj2      LISTREEL : LT    breche 2
 MOT    Ej2      LISTREEL : LT

 MOT    TBP1     FLOTTANT : Temperature de paroi imposee (TTIMP1)
 MOT    TBP2     FLOTTANT : Temperature de paroi imposee (TTIMP2)
 MOT    TBP3     FLOTTANT : Temperature de paroi imposee (TTIMP3)
 MOT    TBP0     CHPOINT  : Temperature de paroi constante (ECHANP)
 MOT    KHEW     FLOTTANT : coefficient d'echange (convectif)
                            paroi/fluide  THERMP
 MOT    KHE1     FLOTTANT : coefficient d'echange (convectif) TIMP1
 MOT    KHE2     FLOTTANT : coefficient d'echange (convectif) TIMP2
 MOT    KHE3     FLOTTANT : coefficient d'echange (convectif) TIMP3
 MOT    KHE0     CHPOINT  : coefficient d'echange (convectif) ECHANP

 *--- RECOMBINEUR ---*

 MOT    QIN_H2   LISTREEL : LT debit d'hydrogene total a l'entree
                            des recombineurs
 MOT    QIN_H2O  LISTREEL : LT debit de vapeur total a l'entree
                            des recombineurs
 MOT    QIN_O2   LISTREEL : LT debit d'oxygene total a l'entree
                            des recombineurs
 MOT    QIN_N2   LISTREEL : LT debit d'azote total a l'entree
                            des recombineurs
 MOT    QOUT_H2  LISTREEL : LT debit d'hydrogene total a la sortie
                            des recombineurs
 MOT    QOUT_H2O LISTREEL : LT debit de vapeur total a la sortie
                            des recombineurs
 MOT    QOUT_O2  LISTREEL : LT debit d'oxygene total a la sortie
                            des recombineurs
 MOT    QOUT_N2  LISTREEL : LT debit d'azote total a la sortie
                            des recombineurs
 MOT    RECOMB   TABLE    : Table contenant differentes informations
                            a propos des recombineurs
 RXT.TIC.RECOMB. 1        : Table du premier recombineur
  (...)
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'DEB' : LT contenant le debit du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Uin' : LT contenant la vitesse a l'entree
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Uout': LT contenant la vitesse a la sortie
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Tin' : LT contenant la temperature a l'entree
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Tout': LT contenant la temperature a la sortie
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Tpla': LT contenant la temperature des plaques
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'EFF' : LT contenant l'efficacite du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Hin' : LT contenant l'enthalpie a l'entree
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Hout': LT contenant l'enthalpie a la sortie
                             du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'R?E' : LT contenant la densite de l'espece ? a
                             l'entree du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'R?S' : LT contenant la densite de l'espece ? a
                             la sortie du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Y?E' : LT contenant la fraction massique de
                             l'espece ? a l'entree du recombineur 1
 RXT.TIC.RECOMB. 1 . 'Y?S' : LT contenant la fraction massique de
                             l'espece ? a la sortie du recombineur 1

* B/ Grandeurs multi-D
*---------------------
 MOT    UN       CHPOINT  : Champ de vitesse au pas de temps courant
 MOT    UNM      CHPOINT  : Champ de vitesse au pas de temps precedent
 MOT    ROG      CHPOINT  :
 MOT    PRES     CHPOINT  : Champ de pression
 MOT    TF       CHPOINT  : Champ de temperature au pas de temps courant
 MOT    TFNM     CHPOINT  : temperature au pas de temps precedent
 MOT    RHO      CHPOINT  : Champ de densite au pas de temps courant
 MOT    RHONM    CHPOINT  : Champ de densite au pas de temps precedent
 MOT    Mu       CHPOINT  : viscosite dynamique du melange
 MOT    NU       CHPOINT  : viscosite cinematique du melange
 MOT    NUEFF    CHPOINT  : viscosite cinematique effective

Aspersion
 MOT    VN       CHPOINT  : Champ de vitesse de la phase dispersee au
                             pas de temps courant
 MOT    TD       CHPOINT  : Champ de temperature de la phase dispersee
                             au pas de temps courant
 MOT    XD       CHPOINT  : Fraction volumique de la phase dispersee
                             au pas de temps courant
 MOT    DD       CHPOINT  : Diametre de la phase dispersee
                             au pas de temps courant


 MOT    RAIR     CHPOINT  : densite de l'air (kg)
 MOT    RVP      CHPOINT  : densite de vapeur (kg)
 MOT    RHE      CHPOINT  : densite de He     (kg)
 MOT    RH2      CHPOINT  : densite de H2     (kg)
 MOT    RO2      CHPOINT  : densite de O2     (kg)
 MOT    RN2      CHPOINT  : densite de N2     (kg)
 MOT    RCO2     CHPOINT  : densite de CO2    (kg)
 MOT    RCO      CHPOINT  : densite de CO     (kg)

 MOT    YVAP     FLOTTANT / CHPOINT : Fraction (F.M.) massique vapeur
 MOT    YHE      FLOTTANT / CHPOINT :
 MOT    YH2      FLOTTANT / CHPOINT : FLOTTANT si l'espece est absente
 MOT    YO2      FLOTTANT / CHPOINT :
 MOT    YN2      FLOTTANT / CHPOINT :
 MOT    YCO2     FLOTTANT / CHPOINT :
 MOT    YCO      FLOTTANT / CHPOINT :
 MOT    YAIR     FLOTTANT / CHPOINT :


 La TABLE GEO contient les informations geometriques en particulier
 les objets MMODEL.

     Indice               Objet
 Type      Valeur   Type        Commentaires

 MOT    epsi     FLOTTANT : tolerance pour confondre deux points dont
                               distance est inferieure a epsi
 MOT    $vtf     MMODEL   :
 MOT    $menvf   MMODEL   :
 MOT    $axe     MMODEL   : axe ou plan de symetrie
 MOT    $vtp     MMODEL   : paroi thermique
 MOT    $mtp1    MMODEL   : paroi temperature imposee (TIMP1)
 MOT    $mtp2    MMODEL   : paroi temperature imposee (TIMP2)
 MOT    $mtp3    MMODEL   : paroi temperature imposee (TIMP3)
 MOT    $mtp0    MMODEL   : paroi temperature constante (ECHANP)
 MOT    Pimp     MAILLAGE : maillage type POI1 contenant le point ou
                               la pression est imposee.



© Cast3M 2003 - Tous droits réservés.
Mentions légales