next up previous contents
Next: Aspects généraux d'utilisation Up: Possibilités de CAST3M Previous: Exécutions répétitives et alternatives

Utilisation de procédures

Une des conséquences de l'architecture adoptée pour CAST3M est la possibilité de créer des procédures, c'est-à-dire des méta-processus constitués d'un ensemble de processus élémentaires.

Ces procédures sont créées pour des besoins de nature diverse :

-
certains enchaînement de données peuvent se retrouver de manière répétitive, les regrouper dans une seule instruction permet d'améliorer la lisibilité du programme,
-
faciliter l'utilisation du programme pour des personnes peu familiarisées avec la méthode des éléments finis en revenant à un principe de boîte noire,
-
pour des problèmes assez difficiles tels que des calculs non linéaires, il n'est pas raisonnable d'obliger l'utilisateur à définir explicitement un algorithme de résolution,
-
à l'inverse, l'utilisateur peut vouloir créer de nouveaux opérateurs, modifier ou remplacer certains opérateurs selon ses besoins.

Les procédures sont écrites en langage de données et ont les propriétés suivantes :

-
elles sont utilisables comme des opérateurs élémentaires,
-
une procédure peut en appeler une autre et peut s'appeler elle-même,
-
on peut surcharger un opérateur ou une procédure existante par une procédure,
-
la séquence d'opérateurs élémentaires contenus dans une procédure est entièrement visible.

Grâce aux procédures, l'utilisateur peut programmer lui-même les processus nécessaires à la résolution de son problème. Il peut encore écrire et tester très rapidement de nouveaux algorithmes sans avoir besoin de modifier le logiciel.

A l'inverse, les procédures permettent de rendre transparents pour l'utilisateur des algorithmes et des méthodes relativement complexes, tels que les algorithmes de calcul en plasticité, en grands déplacements, contacts unilatéraux, etc...



mer 12 aoŻ 15:48:36 DFT 1998